Appelez
+230 4033900
Actualités
  • #Tropical
  • #Ile aux Cerfs
  • #Leisure Island

Découvrez le paradis tropical que sont l’ile aux cerfs et l’ile aux Mangénie

December 27 2017

L’ile aux Cerfs, située sur la côte Est de l’ile Maurice, est une oasis tropicale entourée de lagon et de sable blanc. Réputé mondialement pour son parcours de championnat 18 trous par 72, ce petit coin de paradis a beaucoup plus à offrir qu’un magnifique terrain de golf. À l’insu de bien de gens, l’ile aux Cerfs et l’ilot Mangénie (situé tout près de l’ile aux Cerfs), regorgent de paysages à couper le souffle. Voici des faits que vous ignorez peut-être sur ces deux iles :
 
L’ilot Mangénie a gardé son côté sauvage
 
L’ilot Mangénie qui s’étend sur environ 46 hectares est situé tout près de l’ile aux Cerfs — l’un des sites touristiques les plus visités du pays — et le village de trou d’eau douce (côte Est). Ce havre de paix est détenu et géré par le groupe hôtelier Sun Resorts. L’ile aux Cerfs et l’ilot Mangénie, sont des lieux encore sauvages qui méritent amplement le détour. Nichées au cœur du lagon de Trou d’Eau Douce, ses deux iles sont dotées de kilomètres de plages de sable blanc bordées de palmiers.
 
 Bien que l’ilot Mangénie ne soit pas entièrement désertique, l’infrastructure de l’île est minime : un restaurant et un bar géré par l’hôtel Shangri-La’s Le Touessrok. Accessible uniquement par bateau, cet ilot est très apprécié des visiteurs (les clients de l’hôtel et ceux qui optent pour une excursion auprès d’un tour-opérateur). Toutefois, étant donné les activités quotidiennes, l’ile connaît un fort pic de pollution des sols.
 
Des projets passionnants sont réservés à l’ilot Mangénie
 
 Il est prévu de transformer l’ilot Mangénie en un coin de réserve naturelle, idéal pour s’évader loin du quotidien tout en s’immergeant en pleine nature ! Il s’agit principalement d’en faire un endroit qui est à la fois agréable, éducatif et respectueux de l’environnement. On suppose qu’avant la colonisation, c’était un lieu peuplé de végétation luxuriante (avec des espèces indigènes), cas typique des zones côtières et des iles. La végétation aurait probablement été composée de Diospyros egrettarum, de Polyscias maraisiana et de Coptosperma borbonicum, entre autres. Les botanistes seront dans leur élément !
Aujourd’hui, l’ilot est un territoire boisé détérioré et ressemble à une culture de filao (les plants de filao y dominent). Conformément à ses programmes de développement durable et écologique (notamment le programme SUNCARE), le groupe hôtelier Sun vise à redonner à l’ilot Mangénie son éclat naturel d’antan (en cultivant des espèces végétales endémiques).
 
Au programme : la culture de plantes endémiques
 
Dans le cadre du programme de restauration de l’ilot Mangénie, le groupe hôtelier Sun a l’intention de faire pousser des plantes endémiques sur toute l’ile et de restaurer autant de plantes endémiques que possibles. Il est encourageant de constater que quelques espèces végétales endémiques y sont toujours présentes et ont la capacité de se reproduire et de peupler l’ile. Quelques-unes de ces espèces endémiques — notamment les espèces de graminées —, poussent au centre de l’ilot tandis que les forêts de mangroves sont concentrées principalement sur la marge côtière, à l’Ouest et au Sud. On dit que celles qui se trouvent à l’ouest forment une barrière entre l’océan et la côte fragile.
 
 Les Rhizophora mucronata sont les espèces de mangroves les plus populaires de l’ilot Mangénie (mais il y a aussi d’autres espèces). Le plan de restauration vise à protéger les mangroves et prévenir l’apparition des mauvaises herbes. Tout au long du processus, davantage de variétés de mangroves seront plantées dans les zones côtières pour encourager leur croissance. Les marais salés intrinsèquement liés aux mangroves pourraient devenir un attrait de l’ile et en plus, cela favorise la formation de barrière indigène (composé principalement de Rhizophora mucronata). L’aménagement du paysage avec des mangroves aura également des répercussions positives sur les poissons, les crustacés et les oiseaux présentent sur le lieu. Ce qui permet à la fois de protéger la faune et la flore de l’ile et de promouvoir un tourisme vert.
 
Partez à la découverte des mangroves avoisinantes
 
Ne vous limitez pas à la région. Lors de votre expédition, il est fortement conseillé de visiter les mangroves voisines. Si vous vous sentez prêt pour l’aventure, traversez les forêts de Mangroves en kayak à partir du hangar à bateaux de Pointe Maurice. Il est jugé indispensable de protéger ces magnifiques arbres et leurs racines. Alors, pour ne pas les endommager, soyez prudent et restez à tout prix dans votre kayak. En pagayant lentement, vous aurez l’occasion d’observer les oiseaux typiques et colorés de l’ile Maurice accrochés aux mangroves et se régalant de leur nectar. Des visites guidées (en kayak) avec un spécialiste de la biologie marine sont également disponibles dans certains Sun Resorts.
 
Des logements écologiques sur l’ile aux Cerfs

Même si l’ile aux Cerfs a le mérite d’être une ile encore sauvage, elle propose désormais des bubble lodges écologiques. En y séjournant, vous aurez l’occasion rêvée de communier avec la nature. Situées sous les arbres et au milieu des buissons, ces « bulles » sont les refuges idéals pour ceux qui veulent dormir sous les étoiles et profiter du spectacle de la nature depuis leur lit.
 
Envie de vous évader sur une ile paradisiaque ? Choisissez l’ile Maurice et son décor de cartes postales et surtout, optez pour un séjour dans l’un des établissements Sun Resorts pour bénéficier d’un séjour écologique dans un cadre luxueux. Selon la philosophie du Sun Resorts, principalement axée sur des valeurs écologiques, chaque hôtel Sun Resort a adopté une attitude éco-responsable, tout en offrant des expériences incroyables aux clients. Un séjour dans l’un de ces hôtels promet d’être inoubliable.

Related News Block in Content

Actualités liées